Location de vacances La Seyne sur mer Tamaris
Accueil
Tamaris-sur-mer

( Var, Provence - Alpes - Côte d'Azur )


Tamaris-sur-mer est l'oeuvre de Michel Pacha qui, à la fin du XIXème siècle, transforma de vastes étendues marécageuses en une Station climatique hivernale de renommée internationale. Il aura fallu plus de 20 ans pour que naisse cette nouvelle ville qui deviendra le temps d’un instant la seconde Côte d'Azur.

 Riche en histoire, Tamaris sur mer cache quelques traces de son passé :  
- le parc classé "remarquable" de l'ancien château de Michel Pacha, son impressionnante végétation et ses vestiges artistiques : La résidence privée "Port Tamaris". 
- Les villas à l'architecture éclectique d'inspiration italienne, orientale voire suisse pour certains châlets.  
 
Tamaris-sur-mer reste aujourd'hui un endroit privilégié du Var qui a échappé à la sur-construction immobilière de tourisme et à la sur-fréquentation tout en se dotant des attraits touristiques propices aux loisirs, à l'évasion et au repos. 
 
Tamaris est un quartier résidentiel du SUD de la commune de La-Seyne-sur-mer, situé côté mer entre le secteur Balaguier (son Fort, sa Corniche et ses pêcheurs) et les Sablettes (sa grande plage de sable fin et ses activités nautiques et touristiques), et côté terre proche du Fort Napoléon. 
 
Toulon (sa rade, ses bâteaux militaires, son marché provençal, ...) est accessible en 20 minutes par navette maritime. 
 
Tamaris-sur-mer est à 6 km de Six Fours les Plages, 10 km de Sanary, 17 km de Bandol, 23 km de Saint Cyr sur mer... Vous pouvez désormais embarquer pour l'ïle de Porquerolles depuis le ponton des Sablettes.

CONTACT
LIENS
Les Villas de Tamaris
Blaise-Jean-Marius Michel dit Michel Pacha a fait immense fortune en construisant Phares et Balises dans les dangereuses mers de l'Empire Ottoman.

Michel Pacha est le créateur de la station de villégiature de Tamaris sur mer au XIX ème siècle.

Michel Pacha est né à Sanary, ville dans laquelle il a été Maire.
Tamaris, c'est une multitude de Villas d'architecture éclectique : du châlet suisse, jusqu'au palais oriental en passant par des villas de style italien.

De nombreuses personnalités ont séjourné à Tamaris au fil des siècles.
Les fermes aquacoles
La Baie du Lazaret
Tamaris c'est aussi des cabanes de pêcheurs sur pilotis où sont élevés en milieu naturel : Moules, Huitres, Loups et Dorades.

La Baie du Lazaret est le Bosphore de la Côte d'Azur pour Michel Pacha, créateur de la station touristique de Tamaris.
Aussi appelée la Petite Mer, la Baie du Lazaret est abritée du Mistral.
Par le passé, cette baie était une zone de quarantaine pour les navires pour se préserver des épidémies comme la peste.
Le Port du Manteau
La Corniche
George Sand

Situation idéale pour ce lieu abrité du Mistral grâce aux collines qui l'entoure, végétation abondante et verdoyante, une mer paisible dans cette Petite Rade de Toulon , une exposition exceptionnelle au soleil de la Côte d'Azur.... où on aime s'y blottir...

Port Tamaris est le parc de l'ancien château de Michel Pacha, créateur de la station de Tamaris. Aujourd'hui, Port Tamaris est une résidence privée disposant d'une végétation exceptionnel et quelques éléments du passé comme le Kiosque Belvédère, une Barque en rocail, un Moulin
La Corniche Michel Pacha (souvent appelée la Corniche de Tamaris) est un lieu fréquenté par les pêcheurs à la ligne, les coureurs ou simples promeneurs qui profitent de la quiétude de la Baie du Lazaret et ses cabanes de pêcheurs.
La Corniche relie Le Fort Balaguier à la plage Les Sablettes.
Si George Sand n'a séjourné que 4 mois à Tamaris pour se refaire une santé, elle a définitivement marqué les lieux et mis en lumière Tamaris.
George Sand nous a surtout laissé dans ses oeuvres Tamaris ou le Voyage dit du Midi une description détaillée de Tamaris de 1861.
Cartes Postales Anciennes
Tamaris ou Tamarix
Les Navettes maritimes
Bibliographie

Témoins du passé, les cartes postales anciennes (CPA) ou semi-modernes (CPSM) nous permettent, le temps d'un instant, de découvrir Tamaris d'hier...

Au XVIIème Siècle, l’ile du Cap Cépet a été reliée au continent (donnant naissance à l’actuelle presqu’ile de Saint Mandrier) par un cordon sablonneux planté d’arbustes à fleurs roses originaires d’Orient, les Tamaris. Les arbustes ont peu à peu disparu, quant à leur nom, il est resté à ce quartier de la Seyne sur Mer, Tamaris sur Mer.
En 1887, Michel Pacha mis en oeuvre des lignes de bâteaux à vapeur (steam boats) pour désservir Toulon, Tamaris, Les Sablettes et Saint Mandrier.
Aujourd'hui, la société Mistral, société de transport de l'agglomération TPM, exploite des lignes régulières pour relier Tamaris et Toulon en moins de 20 minutes. Le titre de transport (valide 1 H indifférement bus ou navette) est à 1 euro par carte de 10 trajets.
De nombreux ouvrages abordent les thèmes de Tamaris, de Michel Pacha, son créateur; des Sablettes et de la Seyne-sur-mer (que ce soit sur l'histoire des anciens chantiers navals que des récits sur le Cap Sicié et les Deux Frères).
Une des références concernant Tamaris est l'ouvrage de Nathalie Bertrand "Tamaris, entre Orient et Occident" [Broché]